Plus de 80 femmes chefs d'entreprise...


Les motivations à la création d'entreprise

33 des 80 femmes du réseau ont répondu à un même questionnaire sur leur parcours et leur motivation à la création d'entreprise: 

3 Allemandes

4 Espagnoles 

4 Tchèques

6 Corses 

5 Slovaques

3 Guadeloupéennes

4 Turques

4 Grecques

Des profils très différents

Des coachs et conseillères: Espagne, Allemagne, République Tchèque, Slovaquie, Guadeloupe…

Entreprises de communication: Espagne, Guadeloupe, République Tchèque..

Des industrielles:  Turquie, Slovaquie

Des commerçantes: corse, Turquie, Allemagne

Des restauratrices, traiteurs, pâtissières: Turquie, Allemagne

Des designer: mode et architecture: Corse, Grèce, Turquie, …


De tous les âges


de la retraitée de l’enseignement (Nurten l’industrielle Turque), à la jeune femme qui reprend l’entreprise de son père à 18 ans seulement: Katerina Tsouri, à la tête d’une agence de voyage en Grèce! 


De tous les types de parcours


La salariée qui quitte son emploi par choix, celle qui a subi un licenciement économique, l’artiste qui décide de vivre de sa passion, l’épouse qui s’est engagée d’abord aux côtés de son mari avant de prendre son envol…



Les motivations

La première motivation, citée 17 fois sur 33: être indépendante, responsable de ses actes et de ses décisions, indépendante dans son organisation, sa façon de travailler et de se développer, indépendante financièrement. Travailler à son rythme pour concilier vie personnelle et vie professionnelle, même si la plupart avoue travailler beaucoup plus que si elles étaient salariées…

La deuxième motivation principale à la création d’entreprise: Vivre sa passion, se réaliser dans une activité qui plait, faire ce qu’on aime! 16 des 33 femmes qui ont répondu au questionnaire insistent sur l’importance de se réaliser dans leur activité: leur plaisir à travailler. Que ce soit dans la création pure (cuisine, design, artisanat d’art), dans la relation au client: conseil, coach, relations commerciales) ou dans la variété des activités assumées au sein de l’entreprise, ces femmes aiment ce qu’elles font! 

Pour les 7 femmes qui avouent avoir créé leur entreprise « par défaut », parce qu’elles ont dû créer leur propre emploi, parce qu’elles ont perdu leur emploi de salarié ou parce que les contraintes de la vie privée les obligeaient à s’engager sur ce parcours, ce qui était au départ un choix par défaut est devenu une évidence, un plaisir et aucune d’entre elles n’exprime de regrets…

La dernière motivation qui apparaît par 4 fois, souvent liée au besoin d’indépendance,  est la « nécessité de répondre à un besoin »: dans ce cas là, c’est l’idée de l’activité qui apparaît en premier et la seule façon envisageable pour la réaliser est de créer sa propre entreprise…


Les difficultés

—  Trouver sa place sur un marché,

—  Ficeler un budget prévisionnel

—  Gérer la trésorerie

—  Se faire une clientèle

—  Faire reconnaitre ses compétences et son professionnalisme

— 

Les mêmes difficultés que toutes les entreprises en cours de création

Leurs conseils

Bien réfléchir à la démarche en amont

Se faire accompagner par des professionnels

Oser

Avoir conscience et croire en ses compétences et en ses capacités

Faire ce qu’on aime

Ne pas créer dans l’urgence financière

Agir pour se réaliser, avec prudence, réactivité et créativité

Faire preuve de courage et de rigueur, 

Faire preuve de méthode et d’organisation

Ne pas hésiter à se former ou à se faire conseiller

Persévérer et chercher l’équilibre


Conclusion de Pantou Vassiliki: architecte d’intérieur en Grèce: 

Ce qui fait la différence c’est notre foi en nos rêves et en nous même, il n’y a pas de chemins faciles ou difficiles, seulement le chemin que nous traçons…